AACV

Visite de la Bibliothèque Forney + Expo Charles Loupot

Découverte

La bibliothèque Forney rend hommage au grand affichiste français Charles Loupot (1892-1962) avec une exposition retraçant les évolutions stylistiques du plus «artiste» de tous les affichistes. L’occasion de passer une journée à l’Hôtel de Sens.

P1010816_Paris_IV_Hôtel_de_Sens_reductwk©vivrelemarais
Programme :
Matin : Visite exceptionnelle de cette admirable bibliothèque installée au sein de l’Hôtel de Sens, rare vestige de l’architecture médiévale civile
à Paris construit de 1475 à 1519 sur l’ordre de Tristan de Salazar, archevêque de Sens. Vous découvrirez son histoire houleuse, ses salles
de lecture grandioses, son architecture et son actualité de bibliothèque des beaux arts, du textile, de l’affiche et des arts décoratifs…

Inaugurée en 1886, la bibliothèque porte le nom de l’industriel Samuel-Aimé Forney qui fit à la Ville de Paris un legs destiné à l’éducation des artisans. Les dessinateurs, les bronziers, les ébénistes pouvaient venir y travailler et emprunter des livres et des modèles. Son emplacement au cœur du Faubourg Saint-Antoine, quartier artisan de Paris, contribua au succès de l’établissement ; les locaux devinrent vite trop exigus. En 1929, le principe du transfert de la bibliothèque à l’Hôtel de Sens fut adopté, mais le déménagement des collections commença seulement 32 ans plus tard, en 1961.
Image associée©tripadvisor
L’Hôtel de Sens est un des rares vestiges de l’architecture médiévale civile à Paris. Il a été construit de 1475 à 1519 sur l’ordre de Tristan de Salazar, archevêque de Sens. Ce dernier était un personnage important car l’évêché de Paris entrait dans sa juridiction. Les successeurs de Tristan habitèrent peu l’Hôtel qui hébergea quelques mois la reine Margot, première épouse d’ Henri IV. Les cardinaux archevêques le quittèrent en 1622. Jusqu’à la Révolution, l’Hôtel fut loué à des particuliers. Vendu comme bien national, il fut mutilé durant tout le XIXème siècle par les propriétaires successifs : une entreprise de roulage, une blanchisserie, une fabrique de conserves alimentaires, un coupeur de poils de lièvre, la confiturerie Saint James, un dépôt de verrerie… En 1911, la Ville de Paris acheta l’édifice dont l’état de délabrement était extrême. Les travaux de restauration commencés en 1929 ne s’achevèrent qu’en 1961.

Déjeuner libre dans le quartier du Marais.

Après-midi :
©jeannemarie.loupot83
Égal du grand Cassandre, Charles Loupot se situe au tout premier rang des affichistes français du XXe siècle. On peut le regarder
comme l’un des inventeurs en France du style Arts déco, dont il ouvrit les portes à sa discipline. C’est le plus peintre de tous les affichistes mais il fut aussi le plus graphique, surtout après la Seconde Guerre mondiale lorsqu’il invente un art géométrique et rigoureux d’une grande efficacité publicitaire. Quand d’autres artistes à carrière longue (Chéret, Cappiello), présentent une œuvre très homogène, la carrière sur cinquante années de Loupot connaît une série de périodes assez nettement différenciées, qui abordent en un large éventail les divers moyens offerts à la
communication par l’affiche. Plus de 100 affiches sont exposées chronologiquement et donnent à voir les évolutions stylistiques du travail de Loupot.
Résultat de recherche d'images pour "exposition charles loupot"
Résultat de recherche d'images pour "exposition charles loupot"
Date: 27 avril 2018 10:00

Lieu: Bibliothèque Forney Paris 4e

Lieu de rendez-vous: Gare du Raincy-Villemomble à 10h00.
Conférencier: oui
Tarif unique: GRATUIT

Propulsé par iCagenda

Les sorties